Le Concours Reine Élisabeth : une belle allégorie pour nos Équipes Pastorales ?

Comme vous l’avez probablement entendu, le 2e Concours Reine Élisabeth de Violoncelle débute à nos portes. Pour paraphraser une image de Véronique Lesoye proposée lors de Noces d’Or, nous pourrions nous inspirer de ce merveilleux instrument pour approfondir la compréhension de la mission de l’Équipe Pastorale au sein des Unités Pastorales.

Pour qu’un violoncelle donne un son harmonieux, juste, bienfaisant, il faut le concours de plusieurs choses :

  • Il faut des cordes : différentes chacune mais alignées, disposées dans la même direction. Nous pourrions dire que ce sont les qualités de chaque membre, les charismes, la personnalité, unis pour porter la charge pastorale, la Mission de l’Église locale, avec les prêtres.
  • Il faut tendre les cordes. Eh oui, la tension fait mal, contrarie nos aises, nos convictions, mais elle est indispensable pour que les cordes puissent vibrer.
  • Il faut une caisse de résonance. La vie d’une équipe n’est pas repliée sur elle-même mais est destinée à rayonner, s’amplifier, se propager.
  • Il faut un archet qui glisse sur les cordes : c’est la volonté de faire vibrer la vie harmonieusement, coûte que coûte, en faisant intervenir toutes les cordes mais pas forcément toutes en même temps, selon la partition à jouer et les caractéristiques des cordes. Parfois, le musicien choisira même de laisser son archet et de pincer les cordes pour plus de peps et de rythme.
  • Il faut la main du musicien :  celle qui guide l’archet ; j’y vois la main de l’Esprit qui nous guide.  L’autre main aussi, celle qui danse sur les cordes pour leur donner la note ; la main qui nous travaille et nous accompagne chacune et chacun, de maintes manières…
  • Enfin, cet instrument doit reposer sur le corps du musicien. Comment ne pas y voir le Père qui serre son fils dans la parabole des deux frères et y voir l’importance de prendre appui sur le Maître de la Musique ?

Merveilleuse la réalité de cette équipe ! Complexe aussi dans la perception et l’équilibre entre action et lâcher-prise. Un bel instrument entre nos mains… !

Faites-nous part de votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s