Urgences Pastorales

Sur le pas de la porte du Temps de l’été -parfois synonyme de vacances ou de retraite mais toujours vecteur de changement de rythme et d’habitudes-, remués par les derniers mois qui nous ont lancé sur de nouveaux sentiers et de nouvelles réflexions pluri-thématiques, nous pourrions profiter de cette occasion annuelle pour nous plonger dans l’ouvrage emblématique de Christoph Théobald … ou nous inspirer d’un travail qu’ont réalisé trois dames du Chantier, réunies par leur désir d’approfondir ensemble cette réflexion de fond et d’en faire un « résumé » plus accessible pour une relecture, une remise en questions et un partage. Un tel travail est par définition limité mais peut s’avérer être un tremplin bénéfique à toutes sortes de ressorts dont vous aurez peut-être la clé, tant il est vrai que l’Esprit saint ne cesse de nous surprendre et de nous entraîner sur des chemins inimaginables… ! Bonne lecture et Bonnes vacances ! Au plaisir de vous lire et de partager…

Ça ZOOM pour les responsables de Secteurs en route vers les Unités Pastorales !

Rencontre en deux groupes les 4 et 5 juin.

Grâce aux moyens modernes de plus en plus performants mis à notre portée pour communiquer, une trentaine de prêtres ont pu partager une expérience ecclésiale nouvelle et porteuse.

Après l’arrivée virtuelle progressive des invités et le moment joyeux de « mettre un visage sur un nom » à plusieurs reprises, chacun s’est présenté et a pu partager ce qu’il avait vécu durant le confinement, son état d’esprit actuel. Un temps de prière commune a permis ensuite de nous unir et de nous enraciner dans Celui qui nous rassemble et nous devance.

Dans un deuxième temps, en sous-groupes, un constat sur le présent s’est articulé en quatre points : les joies vécues, les difficultés rencontrées, les initiatives menées et les défis.

Mais il aurait été dommage d’en rester là et malgré le manque de temps propre à toute réunion dynamique, un premier regard sur l’avenir a été posé ; regard sur les rêves qui nous habitent, les questions que l’on se pose et surtout, sur la dynamique pastorale qui pourrait être mise en place pour répondre à un besoin ressenti : ne pas repartir de « là où on en est resté, avant l’épisode du Covid-19 » !

De nombreuses et enrichissantes idées ont émergé. Ce qui en ressort plus particulièrement, c’est l’importance de poser des questions aux fidèles sur ce qu’ils ont vécu, sur leurs besoins et leurs attentes.  Il faut dès aujourd’hui mettre en place de nouvelles manières de vivre et de communiquer, de se retrouver et de célébrer, qui s’ajustent à nos assemblées et aux chrétiens d’aujourd’hui.

Cependant, il en ressort aussi qu’il ne faut pas oublier pour autant notre mission, l’annonce de la Bonne Nouvelle, la nécessité de révéler à chacun et chacune la présence de Dieu dans sa vie, quelles qu’en soient les circonstances.  Et la question : Comment revaloriser la place de Dieu et de l’Église de manière inventive ?

Enfin, un fil rouge émergeait de la trame de nos échanges : l’Homme n’est décidément pas fait pour vivre seul ; il serait bon de multiplier et d’inventer des liens de fraternité. Et, quand on y réfléchit, de petites initiatives ça-et-là ne demandent guère de temps, d’énergie et de génie. Juste des petits moments de vie et de bonheur, partagés.

Bonne rentrée pastorale à chacun !