Fondation de l’Unité Pastorale Notre-Dame des Cuestas, Gaume-Lorraine

Ce 25 octobre,  22ème fondation dans notre diocèse : le secteur de Halanzy-Musson est enfin devenu l’Unité Pastorale Notre-Dame des Cuestas, Gaume-Lorraine. La célébration initialement prévue en juin dernier, n’a malheureusement pu réunir qu’un petit nombre de chrétiens des paroisses de Baranzy, Battincourt, Halanzy, Musson, Mussy, Rachecourt et Willancourt. Mais le cœur y était !     

Présidée au nom de Monseigneur Warin par l’Abbé Pascal Roger, la  célébration a commencé par la lecture du décret d’érection.  Quelques idées-forces ont permis à l’assemblée d’approfondir la Parole de Dieu et de comprendre mieux le passage du Secteur à L’Unité Pastorale :

  • Fondation : un mot qui nous rappelle la solidité, les assises d’une construction… Fonder une Unité Pastorale, c’est construire une réalité nouvelle, au bout d’un chemin vécu en équipe préparatoire, en lien avec les équipes de proximité solides du Secteur.
  • Source : la source de la vie en Unité, c’est la Parole de Dieu partagée.
  • Le corps (1Co12, 3b-27) : image de la diversité et de la complémentarité. Des paroisses avec chacune son histoire et ses spécificités, des groupes ou associations, des personnes différentes… le tout articulé en vue de l’unité.
  • Nous sommes appelés à être ‘sel de la terre et lumière du monde’ (Mt 5, 13-16),  au cœur des villages de l’Unité. 

L’Église, depuis toujours, envoie avec joie quelques-uns de ses membres pour encourager leurs frères dans la foi et pour témoigner du Christ’ ; elle ‘confie des responsabilités à quelques-uns pour que tous vivent davantage selon l’Évangile’. C’est dans cet esprit que l’équipe pastorale a été envoyée pour trois ans au service de l’Unité Pastorale. Une équipe composée de l’Abbé Jean-Marie Bizumuremyi, responsable de l’Unité, de l’Abbé José-Marie Kalombo, et de Julie, Pierre et Emmanuel. 

La fondation célébrée ce jour n’était évidemment pas une fin, mais le début d’un chemin… et déjà un rendez-vous a été pris l’année prochaine pour fêter  l’Unité Pastorale tous ensemble !

   

Donnons-nous des idées les uns aux autres. Mesures sanitaires drastiques : rien de possible ?

Un de nos soucis sociaux et pastoraux est de maintenir le contact et de n’oublier personne. Pour cela on sent qu’il faut inventer de nouveaux chemins de communication et orienter notre regard d’une manière incarnée dans le présent, en laissant une partie de nos habitudes et de nos sentiers battus de côté, faute de pouvoir y recourir.

Durant la période de confinement et par la suite, des initiatives ont été prises en ce sens et vraiment, le moment est propice de partager plus largement ce que nous faisons de bien, nos inspirations heureuses, nos désirs qui cherchent des perspective concrètes…

Voici quatre premières suggestions :

  1. « Réveiller nos orgues » : Extraits audio sur Facebook / sur le blog, avec infos et petit message pour compléter le tout.

Description : Une interprétation musicale hebdomadaire sur les orgues des différentes églises de l’Unité Pastorale ou du Secteur.

Chacun de ces mini-concerts est filmé et posté sur Facebook / sur le blog sous le titre (par exemple) : « Réveiller nos orgues »

Variante : Demander aux musiciens de notre entourage (pratiquants ou non) de partager un morceau de leur choix. Et pourquoi ne pas lancer un appel à candidats et élargir la communion ?

Remarque : C’est peut-être le moment idéal de se booster pour développer ces outils qui offrent un énorme potentiel de dynamisme pour les communautés. Le fait de ne rien y connaitre n’est pas une excuse suffisante: il faut en parler autour de nous, appeler à l’aide… On serait surpris de ce qui peut émerger !

Contact : paroisselaroche@skynet.be

2. Une vidéo faite de mini-vidéos, extraits de vie à la maison, de coin de prière ; un petit mot fraternel, une salutation originale…

Description : Il a été demandé par mail, à ceux qui le désirent – en particulier les familles des enfants de la catéchèse– de filmer quelques minutes de leur expérience de vie à la maison, de prière, petits rites, chansons du matin ou du soir… Les séquences ont été assemblées en un beau film-souvenir, envoyé aux participants et aux personnes qui le désiraient, et posté sur Facebook.

3. Un chapelet personnalisé : Affiche / document

Description : Sur un panneau, dessiner un chapelet (ou rosaire) et noter à côté de chaque grain le (pré)nom d’un membre de la communauté, liste élargie à ceux qui nous ont quittés, pour qui on nous a demandé de prier…

Envoyer une photo de ce chapelet (par courrier postal / électronique) à tous les intéressés (ici : Communauté Foi et Lumière élargie).

NB : Pendant le temps de confinement, pour répondre au souhait de Mgr Warin, le chapelet était prié à 18h30.

Variantes : On peut proposer la prière personnelle à la maison ou un rendez-vous à l’église, en respectant les règles sanitaires. On peut aussi faire noter par les paroissiens et les visiteurs de l’église le (pré)nom des personnes que l’on présente à la prière et à la communion des saints.

Contact : Pol Léonard : pol.leonard.6600@gmail.com

4. Carte postale

Que ça fait plaisir de recevoir une belle carte inattendue dans sa boîte aux lettres ou dans sa chambre d’hôpital, de home ou de seigneurie !

Plusieurs variantes sont imaginables :

1°/ Après avoir récolté des cartes postales -doubles si possible (des Artistes Peignants de la Bouche et du Pied ou de l’Unicef, par exemple…) rédiger puis imprimer un petit message personnalisé et bien sympathique, le coller sur chaque carte avant de la glisser dans une enveloppe vierge et poster un exemplaire dans chaque boite aux lettres des résidents du village/ du quartier.

2°/ Demander à la direction du home, hôpital ou autre lieu de résidence, le nom de personnes isolées, souffrantes… et faire ponctuellement un message personnalisé (pour Noël par exemple).

3°/ Organiser un parrainage selon le même principe que le point 2 : rechercher des cœurs généreux qui accepteraient de « prendre en charge » une personne esseulée ; de lui écrire une carte, un petit message, pour les fêtes, quelques fois par an…

Cet objectif requiert l’engagement d’une personne qui centralise et organise cette action, en tenant compte de la situation sur le terrain et de son évolution.

Une carte qui allie beauté et spiritualité, légèreté et profondeur, est proposée à la vente pour Noël. Voici un lien pour vous en procurer :

https://www.diocese-tournai.be/promos/4374-une-carte-de-noel-pour-les-malades-4374.html

Contact : Nathalie Guinand : lezaire.guinand@gmail.com

Voici une première liste d’idées réalisables, qui demandent cependant de se (re)mettre en route et de lever pas à pas les obstacles qui se présenteront. Mais on peut y arriver ensemble.

Merci d’avance de nous faire connaitre vos actions et réactions afin que nous puissions concrètement faire Eglise d’aujourd’hui et partager la joie communicative des ouvriers de la Vigne !

Gardons nos distances sanitaires mais rapprochons-nous fraternellement 😉

Fondation de l’Unité Pastorale Notre Dame de Lorette à Rochefort

Ce dimanche 18 octobre, contre vents et marées, la 21e Unité Pastorale du diocèse de Namur a été fondée. Le Chanoine Joël Rochette, vicaire général, qui présidait cette célébration, a lu le décret signé par Monseigneur Warin, fondant la nouvelle Unité qui comprend les paroisses de Rochefort, Jemelle, Wavreille et Havrenne.

L’équipe de la radio RTBF était présente aussi pour retransmettre sur les ondes ce moment charnière de la vie de ces communautés chrétiennes famennoises et partager ainsi le plus largement possible cet événement, alors que les mesures sanitaires drastiques et le virus en écartaient bon nombre. Le timing était donc serré !

Après la liturgie de la Parole, le Chanoine Rochette a envoyé l’Équipe Pastorale composée de six personnes, l’abbé Jules Solot, curé-doyen, et l’abbé Joseph Kayembe, vicaire, un diacre et trois dames. Cette équipe aura pour trois ans la mission d’animer et de coordonner avec l’abbé Jules Solot et sous sa responsabilité l’ensemble de la pastorale de l’Unité. Elle aura pour objectif particulier quatre priorités déterminées à la suite d’une analyse de la situation sociologique et pastorale actuelle. Heureusement, pour mettre en œuvre tout cela, elle pourra compter sur le Conseil Pastoral, les équipes de proximité et autres équipes et associations ! Pendant que l’assemblée priait pour les membres de cette équipe,  ceux-ci avaient posé leurs mains sur le livre de la Parole de Dieu, elle qui est le ciment de toute notre action missionnaire.

Il y a du travail mais l’enthousiasme et l’espérance sont bien présents, de même que la foi ancrée dans la certitude que l’Esprit saint est à l’œuvre et que Jésus nous devance sur nos routes humaines.

C’est l’occasion aujourd’hui de nous réjouir ensemble, de nous sentir unis par un lien de fraternité, d’amour et d’éternité.

Bonne route à tous pour vivre aujourd’hui et accueillir demain, dans la paix et la confiance qui nous viennent de Dieu.

Se mettre en chemin vers l’Unité Pastorale

« J’appelle les communautés à être pleinement chrétiennes. (…) Je vous invite à accueillir le projet diocésain du Chantier paroissial, dont la finalité est ‘d’engendrer des communautés en phase avec le contexte sociétal et pleinement chrétiennes, et par là, signes dans le monde’. »  (Monseigneur Warin, Lettre pastorale ‘Avance en eau profonde’, avril 2020, p. 4-5)

Dans sa récente lettre pastorale, Monseigneur Warin invite de façon pressante les paroisses de notre diocèse à accueillir le projet diocésain et à se mettre en chemin vers l’Unité Pastorale. Seigneur, qu’attends-tu de nous aujourd’hui et demain ? Quel est ton rêve pour ton Église chez nous, dans notre secteur ? Répondre à cette question fondamentale ne peut se faire qu’à la lumière de la Parole de Dieu et nécessite d’y consacrer l’énergie et le temps suffisants. Il s’agit bel et bien d’un enjeu spirituel et non d’une simple ‘restructuration’.

Comment faire concrètement ? Après un contact du ou des prêtre(s) avec le vicaire épiscopal de la province concernée et l’équipe diocésaine du Chantier Paroissial, une équipe préparatoire est constituée au niveau local. Celle-ci jouera un rôle essentiel pendant plus ou moins un an. Accompagnée tout au long de sa mission par l’équipe diocésaine, elle va se réapproprier la réalité locale. Pour ce faire, elle analysera la situation sociologique et pastorale, relèvera les ressources et les atouts mais aussi les difficultés et les résistances.  

Cette équipe préparatoire aura aussi à cœur de sensibiliser les paroisses et les différentes réalités chrétiennes à la dynamique d’unité pastorale par le biais de célébrations, de rencontres, d’informations, d’affiches… S’appuyant sur la Parole de Dieu partagée, elle expérimentera la joie de travailler en équipe d’Eglise et d’inventer des chemins nouveaux pour être davantage signes du Christ dans notre monde.

L’équipe préparatoire terminera sa mission en discernant les défis majeurs, les priorités pastorales qu’il faudra relever à court et moyen terme dans la nouvelle unité pastorale. Cette première étape assure une véritable dimension d’incarnation au travail pastoral. On y perçoit mieux que l’Évangile est Bonne Nouvelle appelée à résonner dans le quotidien de nos villages, de nos quartiers…

Après un travail de discernement mené conjointement avec le vicaire épiscopal et l’équipe diocésaine, le curé appellera quelques laïcs pour constituer avec lui (et le vicaire, le diacre, l’assistante paroissiale s’il y a lieu) la future équipe pastorale. Lors de la fondation de la nouvelle Unité Pastorale, l’évêque enverra cette équipe en mission pour trois ans, avec mandat de mettre en œuvre les priorités déterminées.

L’Équipe diocésaine du Chantier Paroissial

Commencer nos rencontres par un temps de prière et de partage de la Parole

Une série de fiches thématiques et méthodologiques, téléchargeables et adaptables à souhait, sont disponibles dans la rubrique DOCUMENTS : à Fiches pour la prière.

  1. Fiches thématiques :

Fiche T1 :    Qui sont mes frères ?

Fiche T2 :    Appelés à suivre Jésus

Fiche T3 :    Se fier à Dieu

Fiche T4 :    N’ayez crainte pour demain

Fiche T5 :    Qui est mon prochain ?

Fiche T6 :    Prier. Le Notre Père.

Fiche T7 :    Qu’est-ce qui me nourrit ?  De quoi ai-je soif ?

Fiche T8 :    Côtoyer la souffrance et le deuil

Fiche T9 :    Vieillir…

Fiche T10 : Avec Marie…

Fiche T11 : Merveille que ton œuvre !

  • Fiches méthodologiques :

Fiche M 1 :   Temps de prière  

Fiche M 2 :   Partager la Parole