Quand un prêtre quitte la paroisse …

Mon curé va partir, il est nommé ailleurs…On l’aimait bien, nous… Et on nous envoie quelqu’un qu’on ne connait pas ! …

Les nominations suscitent pas mal de questions, de réactions.

En septembre, beaucoup de communautés chrétiennes vont accueillir un nouveau prêtre… Et des incompréhensions surviennent : ‘pourquoi l’évêque change notre curé ?’ ‘On ne nous a pas demandé notre avis’…  Rappelons-nous : qu’est-ce qu’un prêtre ? Parmi l’ensemble des baptisés, quelques-uns sont appelés par Dieu au service de tous. Par l’imposition des mains de l’évêque lors de l’ordination, ils reçoivent la mission de rendre présent le Christ Bon Pasteur parmi les hommes. Ils sont envoyés pour travailler à la construction du Corps du Christ en prenant part, en communion avec l’évêque, à la triple mission de l’Eglise : annoncer l’Evangile, conduire le Peuple de Dieu, célébrer les sacrements et en particulier l’eucharistie. L’évêque,  successeur des apôtres, veille à ce que cette mission soit accomplie au mieux partout dans nos deux provinces, son diocèse. Ayant un regard d’ensemble sur les besoins des communautés, il est amené à confier à certains de ses prêtres une nouvelle mission. Conscient que tout changement est douloureux, il ne prend jamais cette décision à la légère.  

Dans un premier temps, les communautés vivront le départ d’un prêtre connu, et ce sera sans doute difficile. D’heureux liens se sont créés, ‘il a béni notre mariage’, ‘c’est lui qui a baptisé le petit’, ‘il a été tellement proche de nous’, ‘il était présent à tous les soupers de la paroisse’, ‘il prêchait si bien’… Quelle chance nous avons eue ! N’hésitons pas à rendre grâce avec lui pour tous ces moments partagés, pour les rencontres vécues, à lui dire merci et à lui souhaiter une belle mission dans l’avenir !

Puis viendra le moment de l’accueil du nouveau prêtre, un inconnu… Et l’inconnu fait toujours peur. Ensemble, recevons-le comme un cadeau, une grâce. Il est envoyé chez nous, et pour lui aussi c’est l’inconnu. Il ne nous connait pas, et il faudra lui laisser du temps, en l’accompagnant dans ses découvertes. Il ne sera pas une copie de son prédécesseur, mais comme lui il aura à cœur d’annoncer l’Evangile, de rencontrer les gens, d’accompagner ceux qui en ont besoin, de travailler avec les catéchistes ou les visiteurs de malades, de veiller aux plus fragiles… Avec l’équipe pastorale, avec les autres prêtres,  il apprendra à découvrir les spécificités de ses nouvelles paroisses. Soyons à ses côtés pour bâtir le Royaume chez nous.

Soyons à ses côtés pour bâtir le Royaume  de Dieu, soyons ensemble patients et bienveillants ! Alors, bon accueil à tous les prêtres qui arrivent dans un lieu nouveau !

L’équipe diocésaine du Chantier Paroissial

Les prêtres responsables des unités pastorales partagent leur expérience

Le confinement peut être un temps précieux pour inventer, faire place à l’inédit. Ainsi, en utilisant les nouvelles technologies, l’équipe diocésaine du Chantier Paroissial a relevé le défi de rassembler les 20 prêtres responsables des unités pastorales fondées dans le diocèse. Ce fut une belle expérience d’Eglise pleine d’enthousiasme, même si bien sûr tous aspirent à se rencontrer « en vrai » !

L’objectif premier était de rejoindre chacun au cœur de sa situation de confiné tant dans ses joies et ses espoirs que dans les difficultés rencontrées, peut-être même ses peurs… Le diocèse est grand et tous ne se connaissent pas. Un tour de présentation a donné l’occasion à chacun de dire quelques mots sur lui-même et l’unité pastorale qui lui est confiée. Ensuite, un travail en petits groupes de quatre a permis un partage d’expérience en soulignant les grâces vécues et les priorités que se sont données les unités pastorales pendant ce temps de confinement.

Enfin, en assemblée, une réflexion sur l’avenir a été engagée autour des questions suivantes : « De quoi avons-nous besoin pour avancer ? Qu’est-ce qui nous paraît prioritaire pour aborder la sortie du confinement ? »

Deux heures de rencontre, de travail et de partage qui ont paru bien trop courtes. Tous se sont quittés non sans se fixer un nouveau rendez-vous. D’ici-là, chacun a reçu mission d’aborder ces enjeux avec son équipe pastorale afin de susciter ensemble une nouvelle dynamique pour la mission de l’Eglise !